French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Culture Les mosaïques de Sophie Demore à l’Espace Culturel Français
Les mosaïques de Sophie Demore à l’Espace Culturel Français

Entretien avec Sophie Demore

Née en France, Sophie Demore a voyagé et vécue à l’étranger pendant 20 ans.
De l’Afrique à l’Asie en passant par la Papouasie Nouvelle Guinée, elle s’est enrichie de toutes ces cultures. De retour en France, elle fera pendant 15 ans de nombreux aller/retour au Vanuatu, pour voir sa fille et son petit fils. Et c’est là maintenant, au Vanuatu, qu’elle a décidé de venir prendre enfin le temps de se consacrer à sa passion de la mosaïque.

Elle exposera ses créations du 1er au 19 août à l’Espace Culturel français.

Depuis quand vivez-vous au Vanuatu ?

J’y vis depuis 6 ans mais je viens au Vanuatu depuis 15 ans. Ma première exposition fut six mois après mon arrivée, à l’Espace Culturel français.

Comment définirais-tu la mosaïque ?

Pour moi, c’est recréer un univers à partir de petits morceaux disparates. Selon l’inspiration, la création sera soit un ensemble fondé sur la folie des couleurs et des mélanges, soit une harmonie créée à partir d’un motif.

A quand remonte votre passion pour la mosaïque ?

Cela doit faire maintenant 21 ans que je fais de la mosaïque.

Comment avez-vous appris l’art de la mosaïque ?

J’ai toujours été une grande bricoleuse. Je posais les faïences, les carrelages pour mes amis. A force d’avoir des restes de carrelage et de faïence, j’ai eu l’idée d’en associer les morceaux pour faire des mosaïques. J’ai fais une petite formation de base de deux jours et je me suis lancée. Comme beaucoup de gens, je suis autodidacte. Maintenant je n’utilise pratiquement plus de carrelage, désormais j’utilise les émaux de Briare, la pâte de verre et des éléments de porcelaine cassée principalement. D’ailleurs j’invite toute personne qui aurait des morceaux de porcelaine à me les apporter pendant l’exposition. Je me ferais un plaisir de les récupérer.

Quelles sont vous sources d’inspiration ?

Tout, c’est très varié. Dans ce pays chatoyant et joyeux tout est source d’inspiration.  Ici on vit dans un univers très coloré contrairement en France où  les gens s’habillent beaucoup en gris et en noir. Et puis parfois une idée vient d’on ne sait où et il devient  alors impératif de la créer. Cette année  par exemple j’ai fais beaucoup de fleurs tropicales.

De quoi est faite votre vie d’artiste au Vanuatu ?

Je ne me sens pas comme une artiste, je suis juste passionnée par ce que je fais. Pour moi passer des heures sur une mosaïque est un plaisir.  Je peux passer parfois plus de six heures en une journée sur une création.

Qu’allez-vous présenter pour cette exposition ?

Ce sera sur le thème « art et décoration ». Il y aura des tables, des lampes, des miroirs et des choses divers et varié.

 

Tout au long de l’exposition, Sophie aura un petit atelier sur place pour faire découvrir aux visiteurs les techniques de découpage et de collage.

Elle vous accueillera du 1er au 19 août, du lundi au samedi midi, de 9h à 17h l’Espace Culturel Français (à côté de l’Ambassade de France). Avec le soutien de l’Alliance française et de l’Ambassade de France au Vanuatu.