French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Culture
Magazine
Rencontre littéraire avec Julie Dupré

Originaire de Polynésie, Julie Dupré est la fondatrice de plusieurs ateliers d’art au Vanuatu. Aujourd’hui, Julie Dupré s’exerce à l’infographie et à l’illustration en Nouvelle-Calédonie. Elle est notamment l’illustratrice d’un nouveau conte pour enfants : Aji et le soleil. Ce conte aux inspirations multiples relate l’histoire d’Aji le petit rat qui souhaitait atteindre le soleil. L’auteur, Ykson, qui s’est récemment produit aux FrancoSonik, revient avec un conte qui soulève des questions sociales qui lui sont chères, telles que celle des relations humaines ou encore celle de la protection de l’environnement. La lecture de ce conte peut se faire à la fois en français ou en drehu tout en admirant les illustrations de qualité réalisées par Julie Dupré.

L’Alliance française accueillera Julie Dupré le mardi 23 août à 17h pour une séance de  ventes / dédicaces du conte Aji et le soleil.

 
 
Storian blong yumi, ateliers autour des légendes du nord d’Ambrym


(Photographie de Marc Faucompré. Marc Faucompré est l'un des auteurs du livre  Légendes d'Ambrym et l'un des fondateurs de l'association Tuburin)

Sur l’île d’Ambrym, au centre de l’archipel, se trouvent les écoles primaire et secondaire francophones du village d'Olal qui accueillent 178 enfants de 6 à 16 ans.

L’Alliance française de Port-Vila, a souhaité soutenir une action en direction des élèves des écoles d’Olal pour contribuer à la sauvegarde des légendes de la région. Ce projet est une suite au livre « Légendes d’Ambrym contées par le sculpteur Johanin Bangdor » par l’association Tuburin (Nouméa), édité par l’Alliance française du Vanuatu en 2009. Le livre regroupait des légendes illustrées de l’île aux volcans, en français et en anglais. Le but du projet « Storian Blong Yumi » est de mener deux ateliers avec les enfants autour des légendes de la région, afin de valoriser leur langue et leur culture, tout cela en musique.

Le premier atelier sera réalisé avec une classe de 25 enfants de 8 ans (année 4). L’atelier  aura pour objectif de s’amuser autour de la légende La pierre carnivore (Pouviasoral) tirée du livre Légendes d'Ambrym traduite cette fois-ci en langue locale par Johannin Bangdor avec l'aide d'autres artistes locaux. L’atelier débutera par une lecture en français et en langue locale accompagnée par un musicien traditionnel à la flûte de bambou. Puis, un petit carnet illustré avec la légende sera produit avec les enfants.

Le second atelier consistera en une journée avec une classe de 20 adolescents de 15-16 ans (année 9). Les élèves procéderont à l’écriture d'une chanson en français et en langue locale sur le thème des légendes d'Ambrym accompagnés par un musicien traditionnel et un musicien « moderne ». A la fin de la journée, les parents, professeurs et enfants des écoles primaire et secondaire seront invités à une restitution.



 (Illustration par Joseph John de la légende La pierre carnivore (Pouviasoral) dans le livre Légendes d'Ambrym.)

Les organisateurs en profiteront également pour apporter des fournitures et des livres francophones pour la bibliothèque de l'école. Il est très difficile pour les écoles du Vanuatu d'avoir accès aux livres et aux fournitures car elles ont peu de moyens et le transport jusqu'aux îles est coûteux. Des stylos et des cahiers seront offerts aux écoles. Les livres apportés seront des dictionnaires de français, des livres de la littérature locale et calédonienne francophone, des romans français, ainsi que le manuel d’histoire en français « Histri blong yumi » produit  par le Centre Culturel du Vanuatu.

L’Alliance française de Port-Vila a toujours été attachée au soutien des écoles francophones, mais aussi à la valorisation des artistes vanuatais et des cultures locales. C’est pourquoi elle a souhaité accompagner ce projet mené par Lucie Anaclet, sa stagiaire en coordination culturelle. Vous pouvez participer en faisant un don sur le site du projet : https://fr.ulule.com/storian-blongyumi/  

 
Classes de vacances du 2 au 5 août

L'Alliance française de Port-Vila organise des classes de vacances du mardi 2 août au vendredi 5 août pour les enfants de 5 à 9 ans.

La classe se déroulera à l'Alliance française tous les matins de 10h30 à 12h00.

Ce stage en langue française offre des activités ludiques à travers la lecture, la chanson, des activités manuelles, des jeux, de la danse et de la cuisine.

Débutants ou francophones, les enfants apprécieront l’atmosphère ludique dans laquelle ils évolueront !

Pour plus d'informations venez à l 'Alliance française ou contactez-nous.
Tél : 22947

 
Une Journée nationale particulière pour les français de Port-Vila
 

Le vendredi 15 juillet, a eu lieu le concert de Vanuella Watt pour célébrer la Journée Nationale Française à l’Alliance française de Port-Vila.  Mais c’est aussi le jour où les français du Vanuatu ont découvert, très attristés, ce qu’il s’était passé dans leur patrie d’origine. Un attentat à Nice, ville du sud de la France, a fait 84 morts et 300 blessés la nuit du 14 au 15 juillet.

La soirée a été maintenue en dépit de cet événement tragique. En effet, il  paraissait d’autant plus important de marquer la Fête Nationale française dans un tel contexte. Georges Cumbo, Délégué général de l’Alliance française mais aussi Conseiller consulaire des français au Vanuatu, a souhaité rendre hommage aux victimes de ce drame : « Un acte violent a été commis envers des citoyens dans notre pays ; il était d’autant plus nécessaire de marquer notre fête nationale et notre attachement aux valeurs républicaines. La violence et la barbarie ne doivent pas l’emporter sur la vie et la fraternité. »

L’Ambassadeur de France au Vanuatu, Monsieur Alain Du Boispéan, a ouvert la soirée avec ses mots pour les Français du Vanuatu. Une minute de silence a ensuite été respectée. La chanteuse Vanuella Watt (fille du célèbre sculpteur ni-vanuatu Emmanuel Watt) était l’invitée de la soirée. Elle a ouvert le concert en entonnant l’hymne national français.

Environ 300 personnes étaient présentes. Emotion et convivialité se sont mêlées pendant cette soirée très spéciale qui marquera l’histoire du pays.

Le concert  a été organisé avec le soutien de la Coopération régionale Nouvelle-Calédonie France Vanuatu, de l’Ambassade de France et d’Aircalin.

  
 
Les mosaïques de Sophie Demore à l’Espace Culturel Français

Entretien avec Sophie Demore

Née en France, Sophie Demore a voyagé et vécue à l’étranger pendant 20 ans.
De l’Afrique à l’Asie en passant par la Papouasie Nouvelle Guinée, elle s’est enrichie de toutes ces cultures. De retour en France, elle fera pendant 15 ans de nombreux aller/retour au Vanuatu, pour voir sa fille et son petit fils. Et c’est là maintenant, au Vanuatu, qu’elle a décidé de venir prendre enfin le temps de se consacrer à sa passion de la mosaïque.

Elle exposera ses créations du 1er au 19 août à l’Espace Culturel français.

Depuis quand vivez-vous au Vanuatu ?

J’y vis depuis 6 ans mais je viens au Vanuatu depuis 15 ans. Ma première exposition fut six mois après mon arrivée, à l’Espace Culturel français.

Comment définirais-tu la mosaïque ?

Pour moi, c’est recréer un univers à partir de petits morceaux disparates. Selon l’inspiration, la création sera soit un ensemble fondé sur la folie des couleurs et des mélanges, soit une harmonie créée à partir d’un motif.

A quand remonte votre passion pour la mosaïque ?

Cela doit faire maintenant 21 ans que je fais de la mosaïque.

Comment avez-vous appris l’art de la mosaïque ?

J’ai toujours été une grande bricoleuse. Je posais les faïences, les carrelages pour mes amis. A force d’avoir des restes de carrelage et de faïence, j’ai eu l’idée d’en associer les morceaux pour faire des mosaïques. J’ai fais une petite formation de base de deux jours et je me suis lancée. Comme beaucoup de gens, je suis autodidacte. Maintenant je n’utilise pratiquement plus de carrelage, désormais j’utilise les émaux de Briare, la pâte de verre et des éléments de porcelaine cassée principalement. D’ailleurs j’invite toute personne qui aurait des morceaux de porcelaine à me les apporter pendant l’exposition. Je me ferais un plaisir de les récupérer.

Quelles sont vous sources d’inspiration ?

Tout, c’est très varié. Dans ce pays chatoyant et joyeux tout est source d’inspiration.  Ici on vit dans un univers très coloré contrairement en France où  les gens s’habillent beaucoup en gris et en noir. Et puis parfois une idée vient d’on ne sait où et il devient  alors impératif de la créer. Cette année  par exemple j’ai fais beaucoup de fleurs tropicales.

De quoi est faite votre vie d’artiste au Vanuatu ?

Je ne me sens pas comme une artiste, je suis juste passionnée par ce que je fais. Pour moi passer des heures sur une mosaïque est un plaisir.  Je peux passer parfois plus de six heures en une journée sur une création.

Qu’allez-vous présenter pour cette exposition ?

Ce sera sur le thème « art et décoration ». Il y aura des tables, des lampes, des miroirs et des choses divers et varié.

 

Tout au long de l’exposition, Sophie aura un petit atelier sur place pour faire découvrir aux visiteurs les techniques de découpage et de collage.

Elle vous accueillera du 1er au 19 août, du lundi au samedi midi, de 9h à 17h l’Espace Culturel Français (à côté de l’Ambassade de France). Avec le soutien de l’Alliance française et de l’Ambassade de France au Vanuatu.  

    
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL