French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Culture
Magazine
Les mosaïques de Sophie Demore à l’Espace Culturel Français

Entretien avec Sophie Demore

Née en France, Sophie Demore a voyagé et vécue à l’étranger pendant 20 ans.
De l’Afrique à l’Asie en passant par la Papouasie Nouvelle Guinée, elle s’est enrichie de toutes ces cultures. De retour en France, elle fera pendant 15 ans de nombreux aller/retour au Vanuatu, pour voir sa fille et son petit fils. Et c’est là maintenant, au Vanuatu, qu’elle a décidé de venir prendre enfin le temps de se consacrer à sa passion de la mosaïque.

Elle exposera ses créations du 1er au 19 août à l’Espace Culturel français.

Depuis quand vivez-vous au Vanuatu ?

J’y vis depuis 6 ans mais je viens au Vanuatu depuis 15 ans. Ma première exposition fut six mois après mon arrivée, à l’Espace Culturel français.

Comment définirais-tu la mosaïque ?

Pour moi, c’est recréer un univers à partir de petits morceaux disparates. Selon l’inspiration, la création sera soit un ensemble fondé sur la folie des couleurs et des mélanges, soit une harmonie créée à partir d’un motif.

A quand remonte votre passion pour la mosaïque ?

Cela doit faire maintenant 21 ans que je fais de la mosaïque.

Comment avez-vous appris l’art de la mosaïque ?

J’ai toujours été une grande bricoleuse. Je posais les faïences, les carrelages pour mes amis. A force d’avoir des restes de carrelage et de faïence, j’ai eu l’idée d’en associer les morceaux pour faire des mosaïques. J’ai fais une petite formation de base de deux jours et je me suis lancée. Comme beaucoup de gens, je suis autodidacte. Maintenant je n’utilise pratiquement plus de carrelage, désormais j’utilise les émaux de Briare, la pâte de verre et des éléments de porcelaine cassée principalement. D’ailleurs j’invite toute personne qui aurait des morceaux de porcelaine à me les apporter pendant l’exposition. Je me ferais un plaisir de les récupérer.

Quelles sont vous sources d’inspiration ?

Tout, c’est très varié. Dans ce pays chatoyant et joyeux tout est source d’inspiration.  Ici on vit dans un univers très coloré contrairement en France où  les gens s’habillent beaucoup en gris et en noir. Et puis parfois une idée vient d’on ne sait où et il devient  alors impératif de la créer. Cette année  par exemple j’ai fais beaucoup de fleurs tropicales.

De quoi est faite votre vie d’artiste au Vanuatu ?

Je ne me sens pas comme une artiste, je suis juste passionnée par ce que je fais. Pour moi passer des heures sur une mosaïque est un plaisir.  Je peux passer parfois plus de six heures en une journée sur une création.

Qu’allez-vous présenter pour cette exposition ?

Ce sera sur le thème « art et décoration ». Il y aura des tables, des lampes, des miroirs et des choses divers et varié.

 

Tout au long de l’exposition, Sophie aura un petit atelier sur place pour faire découvrir aux visiteurs les techniques de découpage et de collage.

Elle vous accueillera du 1er au 19 août, du lundi au samedi midi, de 9h à 17h l’Espace Culturel Français (à côté de l’Ambassade de France). Avec le soutien de l’Alliance française et de l’Ambassade de France au Vanuatu.  

    
 
Le couple Verges-Watt le 15 juillet à l’Alliance française

 

Franck Verges sera aux platines pour faire bouger la FrenchTouch ce vendredi. Il succèdera à la chanteuse Vanuella Watt, sa partenaire sur scène et dans la vie, pour un bal populaire version 2016.

 D’où venez-vous ? 

- Calédonie

 Pouvez-vous me dire ce que vous faites dans la vie ?

 - Caméra man et réalisateur pour France télévision (NC 1ère)

 Depuis quand faites-vous de la musique ? 

 - Je ne fais pas vraiment de la musique. Je suis ingénieur son et lumière pour Vanuella

 Sur quels genres de musique aimez-vous faire danser les gens ? 

 - Sur tous les genres, musiques du soleil, pop, rock, ragga, danses de salon… J’aime les faire danser sur le plus de musiques possible, premièrement pour faire plaisir au plus grand nombre, et deuxièmement pour faire voyager les gens d’un univers à un autre.

 Vous partagez la vie de Vanuella Watt, est-ce que vous travaillez aussi ensemble dans la musique ? 

 - Je travaille de temps en temps avec Vanuella en m’occupant de la technique son et lumière de ses concerts.

 Est-ce la première fois que vous mixez au Vanuatu ? 

 - C’est la 2ème fois. C’est plus une programmation musicale pour les fans de Vanuella, afin de continuer la fête après le concert et faire danser les gens. C’est un vrai moment de plaisir pour moi d’être au Vanuatu pour partager son univers musical.

 Est-ce pour vous quelque chose de spécial de jouer pour célébrer cette fête nationale française ? 

 - La culture française est très riche en diversité, et c’est cette diversité qui sera mise à l’honneur pour la fête nationale, ceci grâce à Vanuella qui arrive toujours à monter un répertoire tout genre et tout style, tout en laissant une place d’honneur à la langue française. Que ce soit un rock, un zouk, une valse, elle sait mettre en lumière la culture française, tout en captivant le public ! C’est un grand bonheur pour moi de participer à cet événement, surtout à Port-Vila.

 Franck vous attend le 15 juillet de 18h à minuit pour célébrer la fête nationale française en musique avec Kava, petite restauration et buvette !

Le Bal populaire est organisé par l’Alliance française avec le soutien de la Coopération régionale Nouvelle-Calédonie / France / Vanuatu, l’Ambassade de France et Aircalin.

 
 
Atelier théâtre pour les enfants

L'Alliance française propose un atelier théâtre tous les mercredis de 17h30 à 18h30 pour les enfants de 7 à 13 ans.
Une nouvelle session théâtrale commencera le mercredi 20 juillet.
Vous pouvez, dès maintenant, inscrire vos petits comédiens!
Pour les curieux, les enfants présenteront un petit spectacle avec les activités et exercices travaillés ce trimestre, ce mercredi 6 juillet, à 18h.
Pour plus d'informations, contactez-nous.

 
Bal populaire à l’Alliance française avec Vanuella Watt !

 

La belle et talentueuse musicienne française Vanuella Watt illuminera la scène de l’Alliance française de sa présence pendant la Frenchtouch Bal populaire vendredi 15 juillet à 18h.

Fille du célèbre sculpteur mélanésien Emmanuel Watt, la diva du Pacifique nous parle du Vanuatu et de sa musique.

 

Vanuella, pouvez-vous nous dire d’où vous venez ?

- Vanuatu, Nouvelle-Calédonie et France

 

Vous sentez-vous chez vous au Vanuatu ?

- Oui. J’ai grandi au Vanuatu comme tous les enfants de là-bas, au bord de l’eau et dans la nature.

 

Quelles sont les musiques qui ont bercé votre enfance ?

- La musique classique ! Car ma maman était professeur de piano en musique classique.


Vous êtes auteur, compositeur et interprète. Comment définiriez-vous votre musique ?

- Je définis ma musique comme moi : métissée. Avec des couleurs musicales, un style, mélangés. Un mélange de sons du Pacifique avec des arrangements modernes.

 

Quelles influences du Pacifique et/ou d’ailleurs peut-on retrouver dans votre musique ?

- On peut retrouver dans ma musique un mélange de rythmes Océaniens et Occidentaux, un mélange dans les arrangements musicaux aussi, à la fois Pacifiques, Tropicaux et Occidentaux. Par exemple « Cœur grenadine », « Soleil », « Les recettes », « Oceania », etc. J’essaie toujours de mélanger les sons, l’atmosphère musicale de mes chansons. Quand je produis une chanson, j’aime penser qu’elle fait voyager les auditeurs.

 

Vous chantez régulièrement à plusieurs endroits du globe et notamment dans le Pacifique. Qu’est-ce qui vous donne envie de jouer au Vanuatu ?

- Les gens et la lumière qu’ils ont dans leurs yeux, et leurs sourires ! Et puis au Vanuatu, on peut chanter en anglais, en français etc. C’est ce qui fait la richesse du peuple Vanuatais : ils parlent plusieurs langues, connaissent les différentes cultures.

 

Est-ce pour vous quelque chose de particulier que de jouer pour la fête du 14 juillet à Port-Vila?

- Oui. C’est la promotion de langue et la culture française. Le français est une langue tellement poétique et très riche. C’est faire rayonner, mettre en lumière, la culture française à travers le monde, et notamment dans ce petit paradis du monde.

 

Vous animerez un atelier de chant avec les enfants le mercredi 13 juillet à l’Alliance française. Est-ce important pour vous de transmettre votre savoir aux plus jeunes ?

- Les enfants sont l’avenir de ce monde. La musique rassemble tout le monde, elle est un moyen de communication puissant, un moyen de s’aimer, de partager. Je trouve ça magique. Il n’y a rien de plus important que les enfants dans ce monde, et rien de plus merveilleux que des enfants qui chantent. Leur transmettre mon savoir, c’est leur donner des petites ‘graines’ qu’ils sèmeront eux-mêmes demain, pour construire leur futur.

 

Rendez-vous le 15 juillet de 18h à minuit pour célébrer la fête nationale française en musique avec kava, petite restauration et buvette !

Le Bal populaire est organisé par l’Alliance française avec le soutien de la Coopération régionale Nouvelle-Calédonie / France / Vanuatu, l’Ambassade de France et Aircalin.

 

 
 
Rendez-vous conte avec Sylvain Lorgnier!
 

Jeudi 7 juillet à 18h, l’Alliance française vous propose un spectacle de contes ! « Rendez vous conte », par le conteur calédonien Sylvain Lorgnier. Des contes à la volée du monde entier pour petits et grands à partir de 7 ans au Ciné-Club de l’Ambassade de France.

L’artiste propose de nous régaler les oreilles avec ses histoires venues d’ici et d’ailleurs, qui racontent surtout l’Homme de partout, ici au Vanuatu.

 Venez chercher vos billets à l’Alliance française ! Le nombre de places est limité.

Billetterie aux horaires de la médiathèque : le lundi de 12h à 17h30, du mardi au vendredi de 10h à 17h30, le samedi de 9h à 12h et. Tarif adulte : 500 vt / Tarif : enfant : 100 vt. Les membres de l’Alliance française bénéficient d’un tarif réduit de -50% !

 

Le conteur et comédien Calédonien Sylvain Lorgnier de la Compagnie les Artsgonautes du Pacifique nous fait le plaisir de revenir à Port-Vila ! Celui-ci était déjà venu nous faire partager ses histoires en avril dernier pendant Pirogue, le premier salon du livre de la ville. Lui et son compagnon de scène Erwan Botrel avaient remporté un vif succès.

Pour ceux qui le souhaitent, Sylvain invite à une rencontre -discussion, le mardi 5 juillet à 17h au Ciné-Club, autour de la création d’une association socio-culturelle pour créer du lien entre le Vanuatu et son île soeur la Nouvelle-Calédonie. « Nous serions heureux de pouvoir compter parmi nous toutes les personnes qui œuvrent à garder ce pays au plus beau de ce qu’il est. »

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL