French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Culture
Magazine
Conférence: La peinture des Papous de Port-Moresby

 

 

Conférence: Les peintres de la rue Chimbu de Port Moresby

La semaine du 1er février, l’Alliance française de Port-Vila accueille René Zimmer, qui, après avoir été responsable de formation à l’IUFM du Pacifique dès sa création en 1994, œuvre depuis 2003 au sein du département d’anglais de l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Ses recherches actuelles portent sur le Bestiaire et ses représentations dans la peinture mélanésienne, dont il fait l’inventaire, le commentaire et la promotion. Il est en train de composer un répertoire des peintres mélanésiens et de leurs œuvres, comprenant des données récoltées sur le terrain en interrogeant les artistes rencontrés.

René Zimmer présentera le mercredi 3 février à 17h30 une conférence sur les peintres de rue Chimbu de Port Moresby, dont la production artistique offre une large part au bestiaire. Il confrontera contes, légendes et représentations artistiques et mettra en relief ce qui, au delà de formes apparemment simples, sous-tend véritablement l’œuvre d’art.

Une exposition d’une quinzaine de toiles contemporaines provenant de PNG sera présentée à cette occasion.

Par ailleurs, René Zimmer animera un atelier à destination des artistes de Port-Vila qui le souhaitent sur le thème du bestiaire. René Zimmer est Agrégé de l’Université, Docteur en Littérature américaine et Président de C.O.R.A.I.L. (Coordination pour l’Océanie des Recherches sur les Arts, les Idées et les Littératures.).

Entrée libre et gratuite

 

 

 

 

 
Impressions...Tournée des deux Lézards

lézards

Impressions...

Les Enfants Migrateurs en tournée sur Efaté
Du 20 au 30 décembre 2009, les Enfants Migrateurs, Eric Dudognon et Sylvain Lorgnier, présentaient leur spectacle de contes, Les Deux Lézards, dans les villages et quartiers autour de Port-Vila. Au rendez-vous : poésie, rire et imaginaire débridé…

L'un des deux Lézards, Sylvain Lorgnier, nous laisse ses impressions...



Impressions de tournée...

Quand on a la chance d’y être déjà allé, l’arrivée, le Recoming, se fait quelques jours avant de toucher cette terre, ces visages. Le rythme n’est déjà plus le même, les priorités non plus et pour une fois la valise se prépare avec délicatesse…
Aéroport de Port-Vila : notes de musique qui résonnent déjà comme des petites madeleines proustiennes enrobées de sourires, parfumées de kava. Que vouloir de plus ?
J’avoue qu’un Georges Cumbo nous accueillant en string band et en robe mission ultra colorée comblerait mon esprit taquin.
Pour le reste, sa présence suffit à chaque fois pour nous assurer des rencontres et des échanges riches de simplicité ;-)
Grande première pour nous. Nous sommes restés exclusivement sur Efaté. Enfin le temps de mieux la sentir… pas de bol : l’air se sature des gaz d’échappements. Les bus comme une armée de termites qui changerait la terre en gaz polluant. Le Mirage, toujours ce foutu Mirage dangereux, on le prend tous, et tous on se loupe…
Heureusement que l’âme se pollue moins vite que l’air. Le marché éclatant de gestes et de sourires nous fait pousser des nez de clown. Et durant une heure, comme des gosses dans une cour de récré, on joue avec les gens. On partage un présent un peu exubérant. Exubérant comme l’est cette nature qui ceinture de près ce petit centre tout excité avec l’arrivée du 25 décembre. Le soir avant le kava, on raconte des histoires chez les gens. La première a été un festival de Franglais à Sulfur Bay Komuniti qui nous a valu de beaux éclats de rire. Apaisés 60mn plus tard par un kava mâché qui au goût et à l’effet nous aurait donné envie de centrer notre tournée dans ce lieu magique. Lieu qui avait été comme téléporté de Tanna à ce petit quartier sub-urbain. Heureusement que notre Men In Black préféré, nous a flashés en nous parlant des jours suivants. Nous sommes donc partis pour 10 jours d’aventure, mais nous n’avons rien oublié. Peut-être que si, je me souviens plus de ce que j’ai mangé mercredi ? Ennio, Christelle you’ve a idéa (wizzzz Laksente, of course !)

Pas oublié :
La petite famille du libraire qui nous a si bien accueillis.
Pas oublié
Le plaisir du propriétaire du kava au 2nd lagon d’accueillir un spectacle chez lui, la beauté des enfants.
Pas oublié
L’accueil d’Eric et d’Odile dans leur Maison-Banian : 2 Architectes Peter Pan et Tao des cités d’or. Toute création est un engagement de cœur et de corps. Ce rêve qu’ils nous montrent en est une belle illustration. Et quel pied, pour nous, de raconter là ! Ce soir là, la sève à bien circulé entre le lieu, le public et nous. D’autres histoires se sont racontées aussi…
Pas oublié
La toute récente maison de la musique. Elle est bien sur la colline comme le voudrait Maxime L. mais elle n’est pas bleue…
Pas oublié
Marcel et Alice qui nous ont comblés de gentillesse, d’attentions et de professionnalisme. Il est vrai qu’au pays des radio-cocotiers, l’info peut parfois recevoir de la friture. Ici à Fresh Wata les éclats de rires étaient partout. Bondissant d’enfants en adolescents touchant les parents et cassant parfois les dents à des grands parents. Ne pas oublier les notes échangées au coin d’une luciole géante avec « la bande ». Pensée particulière à un ex-masseur à la voie de velours. Ex masseur peut être, mais frère en devenir, sans aucun doute ;-)
Pas oublié
De parfois se taire et de ne pas tout raconter
Pas oublié
Aujourd’hui il faut rentrer
Pas oublié
Un petit crochet, mon capitaine, y a des Omaïs a ramener ; une autre madeleine proustienne, c’est pour les parents de ma chérie. Ils ont quitté Port-Vila, il y a quelques années. Il ont toujours un goût d'Omaï au fond du palais.

En réalité quand on en revient on le quitte pas tout à fait. Y a toujours quelque chose qui reste accroché.

Pas oublié
Créer pour être encore au plus près…

Lukim you

Sylvain L
Eric D.

enfants sulfur bay komuniti

 

 

 

 

 
Atelier d'écriture à Port-Vila

Stéphane Camille
Atelier d’écriture
La magie des mots avant Noël

Près de dix personnes, lycéens, étudiants et adultes très motivés, ont suivi l’atelier « Ecrire une courte nouvelle» animé par Stéphane Camille fin décembre 2009. Le passage de ce traducteur, écrivain et journaliste, qui connaît le Vanuatu pour y avoir séjourné pendant sept ans, a été également l’occasion d’une première, un « kava littéraire » de l’Alliance française sous forme de rencontre et présentation de livres au nakamal Galaxie, à Freswota.
Organisé grâce au financement de la Coopération régionale, l’atelier, qui s’est déroulé sur trois jours, a alterné lectures, exercices ludiques de style et d’écriture et création de deux nouvelles à partir de données communes. Les bases de l’écriture d’une troisième nouvelle, ou d’un texte court en prose, sur un thème au choix des participants, ont été jetées. D’ores et déjà, l’atelier a abouti à des créations originales de très bonne qualité. Plusieurs de ces travaux devraient être prochainement mis en ligne sur notre site et les meilleurs auront une chance d’être publiés ultérieurement.
Publication en vue
En effet – et ce message s’adresse à toutes les « plumes », confirmées ou non, du Vanuatu – l’Alliance compte éditer un recueil de textes de jeunes auteurs en 2010. De plus, un numéro spécial de la belle revue littéraire Episodes de Nouvelle-Calédonie, dont la parution est prévue pour la fin de la même année, sera consacré au Vanuatu. Alors n’hésitez pas à envoyer dès maintenant vos textes (nouvelles, poésies, portraits, extraits d’essais ou de romans...) à l’animateur de l’atelier qui sera chargé de la rédaction en chef de ce numéro spécial. Et faites-le savoir autour de vous !
Contacts :
Alliance française: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Stéphane Camille, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

atelier d'écriture port-vila


kava littéraire

 
Deux lézards au Vanuatu

DEUX LEZARDS AU VANUATU!

L’Alliance française accueille du 20 au 30 décembre les Enfants migrateurs dans le cadre d’une tournée financée par la Coopération régionale. Le duo de conteurs présentera son spectacle « Les deux lézards » à Port-Vila ainsi que dans différents villages d’Efate.

A l’Alliance française, une représentation est organisée le mercredi 23 décembre à 16h00.

Le programme de l'ensemble des représentations est le suivant:

Lundi 21  à 16h00: Communauté de Sulfur Bay (premier chemin à gauche après Wan Smol Bag)

Mardi 22 à 10h00: marché de Port-Vila

Mardi 22 à 16h00: Chez Jean-Pascal Wahen à Black Sand

Mercredi 23 à 16h00: Alliance française

Jeudi 24 à 16h00: SuperSud Nakamal, route du Second Lagon

Dimanche 27 à 16h00: Grand Banyan, chez Odile et Eric Leroux, Club Hippique

Lundi 28 à 16h00: Natongtong, chez Timoti Andrew, première piste à gauche après pont d'Erakor

Mardi 29 à 16h00: Turanambe, FSP, Anabrou

« Les deux lézards »

Avec : Eric Dudognon et Sylvain Lorgnier
Ricou et Sylvain s’aventurent dans la jungle des contes Africains. «Frica ! L’Afrique c’est chic» C’est chic mais rempli d’animaux: des animaux revisités façon Tex Avery ! De crânes doués de parole, de patati et de patata, de chef cruel, de grand-mère édentée tentant de se faire entendre.

Durée : 60mn

A partir de 6 ans.

Entrée libre et gratuite/ infos: 22947

 
Lancement de la nouvelle édition de Tôghàn

LANCEMENT DE LA REEDITION DE TOGHAN DE MARCEL MELTHERORONG

Le lancement de la nouvelle édition de Tôghàn, préfacée par Jean-Marie Gustave Le Clézio, prix Nobel de littérature en 2008 a eu lieu jeudi 10 décembre à l’Alliance Française de Port-Vila.

Lors du « kavactèle » organisé pour l’occasion, Georges Cumbo, le Délégué général de l’Alliance française a souligné l’importance de ce roman dans l’histoire culturelle du Vanuatu. En effet, Tôghàn est le premier roman de Marcel Melthérorong mais également le premier roman écrit par un Ni-Vanuatu. C’est donc un livre événement.

La première édition sortie en 2007 a connu un réel succès à Port-Vila mais aussi dans le Pacifique francophone. Par ailleurs, lors de la participation de Marcel Melthérorong au Salon du livre de Paris, Tôghàn avait été remarqué par des critiques et s’était retrouvé parmi les six livres en compétition pour le Prix du livre RFO 2007.

Tôghàn a été enfin remarqué par Jean-Marie Gustave Le Clézio qui connaît le Vanuatu, sujet central de son livre Raga, le continent invisible. Jean-Marie Gustave Le Clézio avait d’ailleurs fait part à Marcel Melthérorong de son admiration dans un courrier. Ce témoignage a mené à l’avant-propos qui figure dans la nouvelle édition.

Durant la soirée a été diffusée une interview de Jean-Marie Gustave Le Clézio menée par une jeune étudiante du Lycée français de Port-Vila, Prisca Virelala.

Etait également présent à cette soirée de lancement le chef Vincent Boulekone, qui avait coutumièrement ouvert le chemin à Jean-Marie Le Clézio dans son périple au Vanuatu. Le chef a insisté sur le fait qu’il est primordial pour les jeunes du Vanuatu de se lancer dans la littérature, et de suivre la pirogue que Marcel Melthérorong a mis à la mer en publiant son premier livre. Marcel Melthérorong a lui aussi prononcé un discours affirmant qu’il est du devoir des jeunes non seulement d’écrire mais de publier, afin de décrire les aléas de leur génération.

Vous pouvez vous procurer la nouvelle édition de Tôghàn au prix de 1200 vt à l’Alliance française de Port-Vila. Vous pouvez également passer commande sur le site de Bookin www.pacific-bookin.com

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Tôghàn et de son auteur, rendez-vous sur notre site Internet à l’adresse suivante

http://www.alliancefr.vu/fr/culture

marcel melthéororong et georges cumbo

 

chef vincent boulékone

 
<< Début < Préc 41 42 43 44 45 46 47 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL