French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Littérature Grace Mera Molisa
Grace Mera Molisa

Grace Mera Molisa est considérée comme l’un des auteurs majeurs du Vanuatu. Elle a joué un rôle politique important dans les combats liés à l’accession à l’indépendance et à l’émancipation de la femme. Elle est considérée à juste titre comme l’une des intellectuelles ayant le plus marqué son époque.

Grace Mera Molisa est née le 17 février 1946 à Ambae et est décédée le 4 janvier 2002 à Port-Vila. En 1977, elle a été la première Ni-Vanuatu à obtenir un Bachelor of Arts à l’Université du Pacifique Sud.

Au côté de son époux Sela Molisa, Grace Mera Molisa a mené une carrière politique atypique pour une femme de son époque. En 1979, Grace Mera Molisa, membre du Vanua’Aku Pati, d’obédience anglicane, devient second secrétaire du Ministère des Affaires sociales au sein du gouvernement qui ouvrait alors la voie à l’Indépendance. Elle a par ailleurs eu la responsabilité de monter le comité chargé de choisir pour la nation naissante son hymne, son drapeau et ses armoiries ainsi que sa devise « Long God Yumi Stanap ». Elle a été l’une des deux seules femmes membre du Comité national pour la Constitution et a été signataire du texte de la Constitution de 1979. Elle a enfin, la même année, créé le Festival national des arts du Vanuatu. Elle a été porte-parole du Premier Ministre Walter Lini de 1987 à 1991.

Dans les années 90, elle intègre le Conseil de l’Université du Pacifique Sud et devient membre de Transparency International. En 1997, elle crée un groupe dont le but est de favoriser l’entrée en politique des femmes : le Vanuatu Women in Politics (VWIP). Quand en 1998, le Vanuatu’Aku Pati ne présente aucune candidate aux élections générales, elle se décide à quitter ce parti et présente 6 candidates au nom du VWIP. Elle publie la même année un ouvrage présentant 530 femmes ni-Vanuatu ayant des qualifications suffisantes pour intégrer la fonction publique dans le but de pousser le gouvernement à recruter des femmes au sein des services publics. Son action politique et sociale a été marquée par son ambition de d’offir une place aux femmes au sein de la communauté.

Grace Mera Molisa est une femme politique engagée mais également et surtout une auteure majeure pour l’Océanie. En 1983, elle publie Blackstones, un recueil de poèmes, en 1987, Colonised People : Poems puis en 1995 Pasifik Paradaes, écrit en bichelamar. En1997, les Editions Grains de sable publient Pierre noire, un recueil de poèmes traduits en français par Dewe Gorode.

Grace Molisa est encore aujourd’hui un modèle d’affirmation des droits de la femme pour la jeune génération montante. Ces textes sont étudiés dans les lycées de l’archipel et provoquent inspiration et réflexion.